READY SET GO

EVG_Header_NRC_v02_M01.jpg
NikeDigital_RN_RSG_Feature_RunnerLingo_P1.jpg
SU16_RN_White.jpg

LE LEXIQUE DU RUNNING Les mots à connaître. 1 – SPEED RUN Un Speed Run consiste à courir très vite à plusieurs reprises, sur une courte durée. Vous pouvez utiliser la même distance et la même allure à chaque intervalle, avec une récupération identique, ou alterner plusieurs distances, allures et phases de récupération. Fractionner votre run est le meilleur moyen d'améliorer votre vitesse. Idéalement, ce type d'entraînement s'effectue sur une piste d'athlétisme, mais il peut se pratiquer quasiment partout. Vous pouvez utiliser des pâtés de maisons, des feux de signalisation ou même des arbres comme repères pour vos fractionnés. 2 – RUN D'ENDURANCE Un run d'endurance est un run de longue distance à une allure confortable. Il s'agit d'un aspect essentiel de votre entraînement qui aide le corps et l'esprit à s'adapter aux distances plus longues. Ce type de run doit être mené progressivement (voir définition d'un run progressif). 3 – RUN DE RÉCUPÉRATION Les runs de récupération impliquent une accélération, avec un départ plutôt lent et une arrivée plus rapide. Ils améliorent l'endurance et permettent au corps de s'adapter aux rigueurs du running. Dès que vous ne travaillez pas votre vitesse ni votre force, nous vous conseillons de courir progressivement. 4 – RUN PROGRESSIF Les runs progressifs sont les runs que vous effectuez entre deux entraînements intensifs. Ils ne doivent pas être éprouvants et doivent être effectués progressivement (voir définition d'un run progressif). Les jours de récupération sont tout aussi importants que vos entraînements intensifs. 5 – FARTLEK Ce terme suédois signifiant « jeu de vitesse » désigne un exercice permettent de travailler la vitesse et la force en variant les distances et les allures sur un run ininterrompu. Lors d'une séance de fartlek, vous pouvez par exemple effectuer une minute de run à un rythme tranquille, suivie d'une minute de run intense et répéter le cycle pendant une durée déterminée, sur une distance particulière ou en utilisant des pâtés de maisons comme repères pour changer de rythme. 6 – ALLURE DE RUN RYTHMÉ Il s'agit de l'allure qui apprend à votre corps à se sentir bien, malgré la sensation d'inconfort, en maintenant une allure constante aussi rapide que possible sur une distance donnée. 7 – ACCÉLÉRATIONS Les accélérations demandent un effort rapide et bref qui permet d'accroître votre vitesse globale sans vous fatiguer. Il ne s'agit pas d'un sprint acharné, mais d'un run rapide et décontracté. Accordez-vous la récupération nécessaire entre chaque accélération. Commencez par deux ou trois accélérations après votre run, puis progressez à votre rythme. 8 – PRONATION EXCESSIVE Ce phénomène se produit lorsque que votre talon touche le sol et que votre pied pivote vers l'intérieur de façon excessive au moment de donner l'impulsion avec votre gros orteil. 9 – RP ou MN Votre record personnel ou votre meilleur niveau correspond au meilleur temps enregistré sur une distance donnée. 10 – ALLURE Lorsque les coureurs parlent d'allure, ils parlent du temps nécessaire pour parcourir un kilomètre. En conséquence, une allure de 6 min équivaut à un run à 6 min par kilomètre.

NikeDigital_RN_RSG_Feature_RunnerLingo_P2.jpg